Diane Henry: une femme d'affaires de famille

DH.jpg

Entretien avec Diane Henry, membre du conseil d’administration et trésorière du Club Saint-James

Femme vive et lumineuse, Diane Henry accueille son interlocuteur avec chaleur et classe. Le parcours et le CV de la dame ont beau être dignes des grands de ce monde, sa gentillesse et son sourire désarmant nous séduisent sur-le-champ.

Diane Henry accumule les titres - CPA, CA, M.Sc., Adm.A., Pl. fin. - et est Présidente de Patrimonica, entreprise qu’elle a fondée en 2009 et qu’elle décrit comme une Family Office, concept relativement nouveau au Québec.

Comptable de formation, madame Henry le dit avec fierté : « J’ai grandi avec mes clients ». Aujourd’hui, elle est en quelque sorte « une directrice des finances des familles québécoises fortunées ». Au cours des 25 dernières années, avec l’émergence du Québec Inc., plusieurs entrepreneurs d’ici ont vu leur richesse croître.

Diane Henry et son équipe chevronnée agissent comme chef d’orchestre, coordonnant tous les services essentiels à la saine gestion du patrimoine familial. Voilà le propre de ce qu’on appelle un Family Office.

Le Club Saint-James, comme chez soi

Diane Henry ne tarit pas d’éloges sur le Club qu’elle décrit comme un deuxième chez soi. « Dès qu’on y entre, on se sent chez nous » dit-elle. D’abord membre du Club Saint-Denis grâce à son conjoint, elle est ensuite devenue membre à part entière du Saint-James.

Madame Henry souligne les nombreux « petits bonheurs » que lui procurent l’équipe du Club et apprécie particulièrement la connaissance intime qui les lient : qu’on se souvienne de l’allergie alimentaire de son mari, du café qu’elle affectionne, voilà quelques-unes des attentions qui font la différence.

Le Club est l’endroit tout indiqué pour les rencontres et réunions d’affaires : convivialité, discrétion, distinction sont un must pour Diane Henry et ses invités. Et madame tient à souligner combien elle apprécie l’accès aux Clubs affiliés à travers le monde lors de ses déplacements d’affaires – le St-James de Londres particulièrement.

Au chapitre des événements prisés qu’organise Club : la fabuleuse soirée du Nouvel An, magnifique en tous points grâce à Denis Scherrer « qui a la touche » tient-elle à préciser. Cette soirée est devenue une véritable tradition pour Diane Henry et son conjoint. Année après année, M. Scherrer et l’équipe du Saint-James font des merveilles : tables impeccables, décorations sublimes, musique et danse enivrantes… un franc succès. À vos réservations!

Mesdames, à vous la parole

Madame Henry est ravie de constater la présence accrue des femmes dans le monde des affaires et elle salue les initiatives qui permettent à celles-ci de cheminer dans leur carrière. Elle mentionne que de plus en plus de femmes d’affaires souhaitent se retrouver entre elles pour partager leurs expériences et échanger dans un cadre décontracté et convivial. Le Club Saint-James est un excellent endroit où tenir de telles rencontres.

Une femme de valeurs

Diane Henry insiste pour redonner à la société, aux générations futures. Elle le fait par son travail, tâchant d’aider ses clients à assurer la pérennité de leur patrimoine tout en conservant l’unité familiale et la bonne entente. L’argent ne fait pas le bonheur, dit-on, mais Diane Henry, elle, s’évertue à y parvenir. Comment résumer sa mission : le transfert intergénérationnel en toute intégrité, transparence et indépendance. Son mentor et associé, Alain Bouchard, l’inspire à poursuivre sans relâche le travail qui la passionne et à mener ses affaires avec cœur.

Passionnée de musique, d’opéra et voyages, Diane Henry n’a aucunement l’intention de cesser de faire ce qu’elle aime. Au grand bonheur de ses clients et collaborateurs.