Alexandre Soulières - L'homme qui fait le bien

Alexandre_Soulières_2.jpg

Entretien avec Alexandre Soulières, Directeur général au Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ)

Dès la première poignée de main avec Alexandre Soulières, on a la certitude que cet homme souriant, à la fois calme et enjoué, veut faire le bien. Comme de raison, M. Soulières dirige le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec depuis 2011 – impensable de compter le nombre de jeunes hommes et femmes qu’il a aidés dans leur cheminement de vie.

Le RCJEQ est un organisme communautaire regroupant quelque 1500 employés répartis dans 110 centres à travers le Québec. Chaque centre a pour mission le développement et l’autonomie personnelle, sociale et professionnelle des jeunes adultes de 16 à 35 ans. Les actions posées en vue d’aider les jeunes varient considérablement selon les besoins de chacun : écoute et soutien psychologique, aide à la rédaction de documents de référence, formations adaptées… l’offre, vaste et complète, permet aux jeunes Québécois en quête de solutions de trouver les outils pour mieux naviguer et atteindre leurs buts.

De son propre aveu, Alexandre Soulières est tombé amoureux des CJE (carrefours jeunesse-emploi) pendant une visite menée alors qu’il était conseiller politique de Jean Charest. Responsable des dossiers jeunesse – lui-même jeune homme à l’époque – il est séduit par les valeurs des CJE et se trouve mué par un immense besoin d’aider les communautés.

Dès 1998, frais sorti de l’Université de Montréal où il termine des études en communications, l’appel de la politique se fait entendre et Alexandre s’implique auprès des jeunes libéraux du Québec lors de la première campagne de Jean Charest. Il devient ensuite président du congrès des jeunes libéraux en 2007 et c’est à ce moment que le premier ministre le recrute. En 2008, Alexandre Soulières monte à bord de l’autobus de campagne électorale pour vivre une expérience inédite et marquante en tous points.

De mémoire, il a toujours éprouvé un besoin viscéral de servir l’état, de s’engager pour des causes pour faire une réelle différence dans la vie des gens.

Membre du Club Saint-James depuis 5 ans, M. Soulières aime se retrouver auprès de gens issus de milieux différents du sien. En plus d’échanger les bonnes pratiques, il a pour mission de faire rayonner le RCJEQ auprès de la communauté d’affaires et d’aller chercher de précieux appuis qui, en retour, bénéficient à la collectivité. D’ailleurs, l’OCDE a reconnu que les centres jeunesse-emploi peuvent rendre service aux entreprises.

En 2017, à l’occasion du 20e anniversaire du Réseau des CJEQ, M. Soulières, en partenariat avec le Saint-James, a organisé un événement au cours duquel 20 bourses furent octroyées à des jeunes au parcours inspirant.

Hormis les nombreux avantages que le Club lui procure au plan professionnel, les soirées dégustations et thématiques font le bonheur d’Alexandre Soulières. C’est d’ailleurs au Club que fut récemment célébré le mariage de son meilleur ami : « La qualité, la gentillesse, le professionnalisme de toute l’équipe… c’est incroyable! »

S’il fut une personne pour inspirer et motiver notre membre-vedette au cours de sa vie, c’est sans contredit l’ancien premier ministre du Québec Jean Charest, pour qui M. Soulières ne cache pas sa grande admiration et son infinie reconnaissance. Il le décrit comme un homme profondément humain, respectueux, loyal et gentil, doté d’une grande ouverture. À vrai dire, les qualités pleuvent lorsqu’il est question de son mentor.

Alexandre Soulières aime aider son prochain, mais aussi se faire plaisir : la bonne chère, c’est son affaire. Amateur de bons vins et de cuisine, l’épicurien aime suivre des cours pour parfaire ses connaissances en cuisine et se plaît à recevoir proches et amis dans le confort de son chez lui.

Aujourd’hui, le bien, il le fait mieux que jamais.